News

Disclaimer: Die nachfolgenden Newsfeed-Einträge werden automatisch via Facebook generiert.

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

Ausflug ins Welsche 2020August 15, 2020, 7:00amVallon de St ImierReiseziel:
Gebiet der Wiedertäufer am Chasseral im Vallon de St-Imier

Guy Schneider, Geograph lic.phil.nat, führt als ehemaliger wissenschaftlicher Mitarbeiter bei der Erfassung des Bundesinventars der historischen Verkehrswege der Schweiz (IVS www.ivs.admin.ch/ ) durch die Gegend der Wiedertäufer am Chasseral.
Felix Manz wurde als einer der Gründerväter der Wiedertäufer (Täufer, Anabaptisten, Mennoniten) im anfänglichen Freundeskreis um Zwingli in Zürich am 05. Januar 1527 in der Limmat ertränkt (im Kino-Film Zwingli prominent dargestellt). Die Wiedertäufer gehören zu den Reformierten, die den Kriegsdienst ablehnten, den Eid gegenüber der Obrigkeit verweigerten, die Säuglingstaufe mit der Erwachsenentaufe ersetzten. Schon bald waren sie der Verfolgung ausgesetzt durch die zwinglianische geprägte Kirche und die städtischen Machthaber von Zürich und Bern.
Als Flüchtlinge wurden die Täufer im Bistum Basel unter verschiedenen Bedingungen aufgenommen, deren eine war, dass sie sich auf mindestens 1000 m Höhe ansiedeln sollten. In der Folge lebten sie gezwungenermassen isoliert und von der Landwirtschaft. Auf den Höhen von Corgémont und Cortébert sind ab 1700
Täuferfamilien nachgewiesen.
Trotz Repressionen breitete sich die Bewegung nicht nur in Europa, sondern bis nach Russland und später in Nord- und Südamerika aus.
Die Nordflanke des Chasseral mit Petite Douane, La Cuisiniere, Pont des Anabaptistes und auf der Sonnenseite des Vallon de St-Imier das Täufer-Archiv in Jeanguisboden sind die Ziele des kulturhistorischen Spazierganges. Ein unspektakuläres Gebiet von herausragendem Rang im Blick auf die westliche Zivilisierung der Welt.

Koord: 1 228000/2 578000 und 1 222000 /2 57300 auf LK 232T

GOOGLE:
www.google.com/search?ei=I77XXYnRNbaAhbIPvOa9uA4&q=le+pont+des+anabaptistes&oq=le+pont+des+anabap...

GOOGLE Maps:
www.google.com/maps/place/T%C3%A4uferbr%C3%BCcke,+2606+Corg%C3%A9mont/@47.1350167,7.1259519,4818a...

Wikipedi:
de.wikipedia.org/wiki/T%C3%A4uferbr%C3%BCcke

Schweizmobil:
www.schweizmobil.ch/de/wanderland/services/sehenswuerdigkeiten/sehenswuerdigkeit-0129.html

Kulturwege-schweiz:
www.kulturwege-schweiz.ch/de/viaregio-routen/chemin-des-anabaptistes.html
... mehr...weniger

Ausflug ins Welsche 2020

8 Monate zuvor

Fribourg Pont Poya

Le pont de la Poya est avec ses 851.6m le plus long pont à haubans (Abspannseil) de Suisse. Il a été ouvert au trafic routier le 12 octobre 2014, après 6 ans de travaux.
Pour sa constuction il aura fallu le crédit d’engagement voté par le Grand Conseil fribourgeois en juin 2006,et ensuite que les citoyens du canton de Fribourg acceptent 2 mois plus tard à 81% sa construction. Les travaux ont débuté le 31 octobre 2008 et leur achèvement, initialement prévu en 2012, a été reporté au second semestre 2014. L'ouvrage est finalement inauguré le 10 octobre 2014 pour sa partie officielle avec environ 700 convives, dont la conseillère fédérale responsable du Département fédéral des transports Doris Leuthard,. Le 11 octobre, les piétons ont pu découvrir le pont lors d'une journée portes ouvertes et le 12 octobre, le pont a été ouvert à la circulation routière.
À l'ouverture du pont de la Poya, le pont de Zaehringen a quant à lui été fermé à la circulation de voitures privées, afin de préserver le quartier historique du Bourg, comprenant notamment la cathédrale. Le projet, accepté en votation par la population du canton de Fribourg en 2006, était initialement estimé à 120 millions de francs suisses, mais des surcoûts importants l'ont fait passer à 211 millions de francs suisses..
Le pont de la Poya comprend trois voies de circulation pour le trafic motorisé ; deux voies en direction du Schoenberg et une voie en direction de la Route de Morat. Côté ville, une voie mixte de 3,50 m de largeur est réservée aux cyclistes et aux piétons, sécurisée par une barrière métallique qui la sépare des dangers liés aux véhicules motorisés. .
Des deux côtés se trouvent des barrières grillagées de 2,50 m de haut pour assurer la sécurité et dissuader les tentatives de suicides. Plusieurs petites lucarnes vitrées, du côté de la voie réservée aux cyclistes et aux piétons, permettent néanmoins aux visiteurs d'observer la vue.
Les premières études pour un nouveau franchissement de la Sarine remontent à 1959. De nombreuses études sur le sujet se sont ensuite succédées.

Où se situe-t-il ?
Le pont enjambe la Sarine, rivière traversant la ville de Fribourg. Il relie le quartier du Schoenberg à la commune de Granges-Paccot.
Conçu pour décharger la Vieille-Ville, il permet aussi de mieux connecter les parties francophone et germanophone du canton. C’est un vrai pont entre deux régions, entre deux cultures, dans la grande tradition fribourgeoise.
... mehr...weniger

9 Monate zuvor

Fribourg Pont Poya

Le pont de la Poya est avec ses 851.6m le plus long pont à haubans (Abspannseil) de Suisse. Il a été ouvert au trafic routier le 12 octobre 2014, après 6 ans de travaux. 
Pour sa constuction il aura fallu le crédit d’engagement voté par le Grand Conseil fribourgeois en juin 2006,et ensuite que les citoyens du canton de Fribourg acceptent 2 mois plus tard à 81% sa construction. Les travaux ont débuté le 31 octobre 2008 et leur achèvement, initialement prévu en 2012, a été reporté au second semestre 2014. Louvrage est finalement inauguré le 10 octobre 2014 pour sa partie officielle avec environ 700 convives, dont la conseillère fédérale responsable du Département fédéral des transports Doris Leuthard,. Le 11 octobre, les piétons ont pu découvrir le pont lors dune journée portes ouvertes et le 12 octobre, le pont a été ouvert à la circulation routière. 
À louverture du pont de la Poya, le pont de Zaehringen a quant à lui été fermé à la circulation de voitures privées, afin de préserver le quartier historique du Bourg, comprenant notamment la cathédrale. Le projet, accepté en votation par la population du canton de Fribourg en 2006, était initialement estimé à 120 millions de francs suisses, mais des surcoûts importants lont fait passer à 211 millions de francs suisses.. 
Le pont de la Poya comprend trois voies de circulation pour le trafic motorisé ; deux voies en direction du Schoenberg et une voie en direction de la Route de Morat. Côté ville, une voie mixte de 3,50 m de largeur est réservée aux cyclistes et aux piétons, sécurisée par une barrière métallique qui la sépare des dangers liés aux véhicules motorisés. . 
Des deux côtés se trouvent des barrières grillagées de 2,50 m de haut pour assurer la sécurité et dissuader les tentatives de suicides. Plusieurs petites lucarnes vitrées, du côté de la voie réservée aux cyclistes et aux piétons, permettent néanmoins aux visiteurs dobserver la vue. 
Les premières études pour un nouveau franchissement de la Sarine remontent à 1959. De nombreuses études sur le sujet se sont ensuite succédées. 

Où se situe-t-il ? 
Le pont enjambe la Sarine, rivière traversant la ville de Fribourg. Il relie le quartier du Schoenberg à la commune de Granges-Paccot. 
Conçu pour décharger la Vieille-Ville, il permet aussi de mieux connecter les parties francophone et germanophone du canton. C’est un vrai pont entre deux régions, entre deux cultures, dans la grande tradition fribourgeoise.

Bericht zum Ausflug ins Welsche
Fribourg et environs war das Ziel des eintägigen Ausflugs von 22 Mitgliedern des
Hünenberger Vereins Société de Partenariat Hünenberg ZG – Marly FR am samstäglichen 07. September 2019.
Hünenbergs Partnergemeinde Marly FR grenzt an die Stadt Freiburg im Üechtland. Diese gehört zu den grössten geschlossenen mittelalterlichen Zentren Europas und liegt auf einem spektakulären Felsvorsprung, der auf drei Seiten von der Saane (Sarine) umschlossen wird.
Ihren Anfang nahm die einfache Wanderung bei der Einsiedelei St. Magdalena, eine 120 Meter lange zum Schiffenensee in die Sandsteinwand gehauene Anlage. Bereits 1448 urkundlich erwähnt ist sie seit 1967 unbewohnt und zwischenzeitlich restauriert und gut gepflegt als früherer Hotspot des freiburgischen kath. Kirchenlebens noch Anfang des 20. Jahrhunderts.
Bis zum Mittagessen im Café de L'Ange überquerte die Wandergruppe den Graben der Sarine (mit kurzen Hinweisen von Florence Andrey und Joseph Schuler auf den geschichtlichen und infrastrukturellen Kontext der Bauwerke) über den gigantischen Eisenbahnviadukt Grandfey und über die Hängebrücke bei Neigles mit überwältigendem Blick auf die neue Poya-Brücke (2014) von oben und unten und auf die einzigartige Stadtanlage.
Der Nachmittag gehörte der Stadtführerin Ursula Aebischer. Sie überraschte die
kulturintressierten Hünenberger auf dem Spaziergang zu den überaus reizvollen Orten und Plätzen in der Oberstadt mit ihrer unübersehbaren Kathedrale St. Nikolaus mit vergnüglichen Geschichten.
Ein der Geschichte und Kultur von Fribourg und dem Welschen gewidmeter
gelungener Anlass.
(JS, 08. Sept. 2019).
... mehr...weniger

9 Monate zuvor

Load more